Mörk, par Ragnar Jónasson