NEVERMORE (Trilogie Peter Raven t. 1), par Nick Gardel

Peter Raven est, généralement, de bonne composition. Pour preuve, il ne réfléchit pas longtemps quand il s’agit de rendre service à son ami Lucien Marquès, libraire de profession et amateur de femmes mûres de son état. Mais, parfois, une petite virée campagnarde tourne au cauchemar. Quand les cadavres commencent à s’entasser au même rythme que les soupçons de la police locale, Peter a du mal à ne pas perdre sa bonne volonté. Encore faudrait-il qu’il n’y perde pas non plus la vie…

Une histoire de rancune villageoise, de trésor caché et de conjonction tellurique, rythmée par les solos de guitare et les nappes d’orgue Hammond des meilleurs groupes de rock progressif.


Un très bon moment que cette découverte de Peter Raven.
Plein d’humour dans les textes et dans les dialogues.
Une histoire super bien ficelée qui nous fait douter jusqu’au bout.
Bref, un excellent bouquin qui vient de me coûter 2.99 € de plus, puisque je viens de commander le #2 : Music Box.

Laisser un commentaire