Morts chroniques, par Nick Gardel

Un corps est retrouvé dans le chaudron de caramel d’une fête foraine. Bientôt, c’est un second cadavre qui est découvert dans une petite ville de Seine-et-Marne. Les deux victimes n’ont en commun que leur appartenance à un groupe de lecteurs sur Facebook. Les meurtres suivent le déroulement d’un exercice de « cadavre exquis » initié sur le réseau social.Un jeu de piste compliqué et sanguinaire se lance pour Éliane Condrieux et les autres membres de l’équipe du Capitaine Henri Verdiant. Surtout quand sa plus jeune collègue vient à disparaître.


 

Un livre qu’on ne peut pas lâcher, comme souvent avec Nick Gardel.

Parfait… en haleine jusqu’au bout.

Ce n’est pas le premier livre de cet auteur que je lis, mais celui-ci est radicalement différent des autres. Style différent de celui de chorale ou musical box que j’avais adorés aussi.

Un autre moyen d’accrocher les lecteurs tout aussi efficace.

On part sur plein de fausses pistes et de chausse-trappes habilement semées par l’auteur.


Ça me donnerait presqu’envie de créer un groupe Facebook pour parler de ce livre…
Bonne idée n’est ce pas Nick ?


 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.