Mörk, par Ragnar Jónasson

À Siglufjördur, à l’approche de l’hiver, le soleil disparaît derrière les montagnes pour ne réapparaître que deux mois plus tard. Ce village perdu du nord de l’Islande plonge alors dans une obs Siglufjördur curité totale…

Le jeune policier Ari Thór veille sur la petite communauté sans histoires. Mais son collègue, l’inspecteur Herjólfur, est assassiné alors qu’il enquêtait aux abords d’une vieille maison abandonnée. L’illusion d’innocence tombe. Tous les habitants n’avaient-ils pas, au fond, une bonne raison de semer le chaos ? Elín, qui fuit un passé violent. Gunnar, maire du village, qui cache d’étranges secrets… Pour reconstituer le puzzle, il faudra aussi écouter cette voix qui murmure, enfermée derrière les cloisons d’un hôpital psychiatrique, et qui tient peut-être la clé de l’énigme.


Nous voilà donc revenus à Siglufjördur. Vous vous souvenez ? On y était déjà la semaine dernière pour la première enquête de Ari Thor avec qui nous avons fait connaissance. Du temps a passé et Ari Thor est resté à Siglufjördur. Visiblement, ils’y est plu. Mais ne s’habitue pas au climat. La preuve: il commence ce deuxième opus avec une grippe carabinée. Arrêt de travail, un grog et on reste au chaud avec madame. Mais pendant son absence du commissariat, un de ses collègues est assassiné d’une balle tirée depuis une maison abandonnée. Ou presque…

S’ensuit une enquête qui nous entraîne dans un trafic de drogue, un trafic de médicaments, un mystère qui entoure cette maison qui a déjà vécu un drame, la vie mouvementée d’une adjointe au maire, un second mort pendant l’enquête, un mystérieux enfermé dans un asile psychiatrique qui semble vouloir donner des informations au lecteur.

Bref, une enquête riche en événements. Ah on ne s’ennuie pas. Et puis l’écriture est agréable, le ton est plutôt sympa ! Tout ça pour arriver à une conclusion… toute pourrie… Mince alors, 300 pages d’enquêtes et de suppositions pour arriver à un tel dénouement ? Ah non monsieur Jónasson, vos lecteurs méritaient mieux que ça !!! Autant j’ai trouvé du plaisr à avancer dans l’enquête avec Ari Thor, autant la fin m’a déçu au plus haut point. Je ne spolierai pas la fin évidemment, pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui me lisent d’une part et qui liront le bouquin d’autre part, mais franchement, ne vous attendez pas à un coup d’éclat final.

C’est pour ça que je ne mets que 3 étoiles et que je vais réfléchir avant de dépenser 15 euros pour acheter le suivant… Chat échaudé…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.