2021,  5*,  Auto-Edité,  Numérique,  Thriller

Mâle de tête, par Joachim Turin

Renaud Marraffino dirige de main de maître la FACTION, la plus haute institution policière d’Europe, basée à Saint-Maurice d’Agaune, en Suisse.
Pour résoudre le jeu de piste fomenté par l’inquiétant Régis qui en veut à la vie du flic, le commissaire se rend seul sur le sentier de Saint-Jacques-de-Compostelle. Renaud Marraffino est secondé dans son enquête par Zénobie, la jeune criminologue aux talents certains et par Edern, le profileur expérimenté, victime d’atroces migraines.
La collaboration rapprochée entre la criminologue et le profileur réveille les souvenirs d’un mariage célébré voici bientôt trente ans.
Mâle de Tête, le premier volet de la trilogie Cerbère.


Plus que sa description, c’est un retour de lecture dans un groupe Facebook qui m’a fait m’intéresser à ce livre. Comme de surcroit, la couverture a attiré mon œil, je n’ai pas hésité et j’ai déboursé la somme demandée.

Et bien m’en a pris, puisque j’ai passé un excellent moment. Un corbeau inquiétant qui entraine le héros sur le GR65 au départ du Puy en Velais et nous voilà partis sur les chemins de Compostelle. Mais là, point d’ambiancé médiévale comme on en a l’habitude sur ce chemin. Pas de bondieuserie non plus. Non non. Le tout se passe de nous jours, avec téléphone portable, GPS et énigmes. Et humour.

Et là, je me dis : soit l’auteur s’est sacrément documenté sur cette partie du chemin (du Puy en Velais à… je ne vous dirai pas où !) et a planché pendant des heures sur des pages internet ou des guides pour adeptes de la coquille, soit il a déjà marché sur ledit chemin et a pris de notes tout au long de son voyage. Je suppose que les restos et les auberges sont véridiques, car si bien décrits.

Honnêtement, je ne peux pas dire que j’ai tremblé à toutes les pages comme dans certains thrillers. L’ambiance est plutôt bon enfant, même si la peur de l’accident pèse sur la longue randonnée pédestre.

Quant au final, il est à la hauteur de ce que j’ai lu ailleurs dans les commentaires. Du genre de final qui fait qu’on achète immédiatement la suite. Ce que je viens de faire !!

Par contre, l’énigme finale, j’ai cherché…  mais je n’ai pas trouvé. J’aurais dit « Le petit prince », mais ce n’est pas la question.

A bientôt pour un retour de lecture de la suite !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.