Lilou, week-end à Londres, par Gwenn Le Tallec

Le matin du vendredi 12 octobre 2018, Rochebonne, Saint-Malo.
Le bonheur, c’est savoir ce que l’on veut et le vouloir passionnément. » Félicien Marceau.
– Des conneries, oui !
Je remonte ma culotte et mon jean en lançant un regard noir au tableau que j’ai acheté la semaine dernière chez Ikéa. Je tire la chasse et sort des toilettes.
– Tu me parlais mon amour ?
– Ta gueule !!!
– Quoi ! Tu as vu comment tu me parles, Lilou ? Je trouve que ton vocabulaire s’appauvrit depuis quelques temps !
– J’men fous ! Tu me fais chier !
– Pourquoi ?
– Pourquoi ? Cela fait des mois que je me réjouis de faire un WEAL en amoureux, et toi tu trouves le moyen d’en profiter pour te faire inviter dans cet obscur salon international du roman policier !

Nous retrouvons Lilou et Solal, après « Trois jours à Barcelone » ! Plus de deux années ont passé. Solal est devenu un grand romancier et Lilou s’ennuie… Elle élève sa fille, Anna, qui a deux ans mais cela ne lui suffit plus… Ce week-end à Londres va bouleverser sa vie…


Et voilà… quand un auteur part à Londres pour un salon du livre, rien ne se passe comme prévu.

Surtout avec une petite femme comme Lilou.

C’est le premier livre de cet auteur que je lis et j’avoue que j’ai été bluffé. J’ai vraiment passé un bon moment. Cette ballade dans les quartiers de Londres, entre rires et larmes, entre grand bonheur et horreur totale m’ont littéralement transporté. Et puis j’avoue que j’aime les personnages mystérieux, qu’on a du mal à cerner. Est-ce un gentil ? Est-ce un méchant ? Changer d’avis jusqu’à la révélation finale.

Merci M. Le Tallec, je partirai dès ce soir avec vous à Barcelone, avec Lilou évidemment !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.