Le cercle, par Dave Eggers

Quand Mae Holland est embauchée par le Cercle, elle n’en revient pas. Installé sur un campus californien, ce fournisseur d’accès Internet relie les mails personnels, les réseaux sociaux, les achats des consommateurs et les transactions bancaires à un système d’exploitation universel, à l’origine d’une nouvelle ère hyper-numérique, prônant la civilité et la transparence. Alors que la jeune femme parcourt les open-spaces, les immenses cafétérias en verre, les dortoirs confortables pour ceux qui restent travailler le soir, la modernité des lieux et l’intense activité la ravissent. On fait la fête toute la nuit, des musiciens célèbres jouent sur la pelouse, des activités sportives, des clubs et des brunchs sont proposés, et il y a même un aquarium contenant des poissons rares rapportés par le P. -D. G. Mae n’en croit pas sa chance de travailler pour l’entreprise la plus influente du monde.


Un livre qui donne des frissons. Petit à petit Mae perd le contrôle avec le monde extérieur, entièrement absorbée par Le Cercle. Petit à petit, tout en voulant faire le bien aux humains, le Cercle centralise tout, gère tout, et surtout, sait tout. Un petit exemple ? Un homme fait moins de bêtises lorsqu’il sait qu’il est surveillé. Si tu sais qu’il y a une caméra braquée sur toi, tu ne voles pas, tu n’agresses pas. Moralité, pour éradiquer le mal, il faut mettre des caméras partout. Mais vraiment partout… Et Mae va vivre cette vie de transparente qui livre tout… Jusqu’où ira-t-elle ? Pourra-t-elle continuer à accepter ce qu’on attend d’elle ? Y a-t-il une limite au monopole du Cercle ? Suspens jusqu’à la fin….
Une excellent moment, vraiment !!!
Si tu es un anti-réseaux sociaux, un anti-Google, ce livre te confortera dans ta volonté de ne pas tout partager. Sinon, il te fera peut-être réfléchir… et réagir en fonction !!

Laisser un commentaire