La disparition de Josef Mengele, par Olivier Guez

1949  : Josef Mengele arrive en Argentine.
Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz  croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.
Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant  ?
La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre. (Grasset)


Un livre qui fait replonger dans les heures sombres de l’Allemagne nazie et des criminels qu’elle a engendrés. Tout d’abord, Mengele vit ouvertement, sous le régime de Peron en Argentine, sachant qu’il est protégé par le dictateur sud-américain. Mais celui-ci meurt et les protections s’envolent. Mengele commence à se méfier. Jusqu’à l’enlèvement, puis le procès, puis la pendaison d’Eichmann. Et là, pour l’ange de la mort, commence une nouvelle partie de sa vie. La traque, la planque, la trouille. Près de 20 ans à se cacher, au Paraguay d’abord, puis au Brésil, à la merci d’un couple de fermier. Passant des jours et des nuits à observer, à craindre l’arrivée du Mossad ou des traqueurs de Nazis. 20 ans de trouille. Une punition bien l »gère pour celui qui a permis la disparition de centaines de milliers d’innocents, et qui, jusqu’à son dernier souffle , continuera à dire qu’il n’a fait que son travail de soldat allemand et se prenant presque pour un sauveur de l’humanité !!! Sa noyade fatale n’a été qu’une mort trop douce qui lui aura évité le procès que beaucoup étaient en droit d’attendre.
Un superbe bouquin qui se dévore comme un roman.

Laisser un commentaire