La délicatesse du homard par Laure Manel

Elle est partie aussi loin qu’elle a pu, pour rejoindre le début du bout du monde… et venir s’échouer au pied d’un rocher face à la mer d’Iroise.

Elle dit s’appeler Elsa.

Elle ne veut pas qu’on lui pose de questions.

Qui est-elle ? Que cache-t-elle ?

Et lui, que cache sa rudesse ? Lui qui l’accueille sans même savoir pourquoi…

Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable.


Voilà, je l’ai lu jusqu’au bout. C’est bien écrit, bien monté, la mayonnaise prend bien. C’st de la littérature sentimentale. Pas mon truc en général. Mais je me suis laissé prendre à aller de plus en plus loin pour voir ce qu’il se passait. Et j’ai bien aimé.

Merci Laure pour ce gentil petit livre.

Laisser un commentaire