Chorale, par Nick Gardel

Un magasin qui explose, un mitraillage à la Kalachnikov, une sirène recherchée, un gang sanguinaire, Peter, Jean-Édouard et Lorelei sont des habitués du chaos.
Quand leurs extraordinaires aptitudes pour les ennuis s’entrecroisent, cette troupe soudée par l’amitié prend la route à bord d’une vieille DS qui en a vu d’autres.
Mais jusqu’où peut conduire l’amitié ?


Mon troisième Gardel de l’année. Et, à mon avis, le meilleur des trois.
Une super intrigue dans laquelle on entre dès les premières pages, un rythme rapide et soutenu, des personnages parfaitement identifiables et merveilleusement dépeints, dans les moindres détails, de la sirène pulpeuse au papy.
Et surtout un style excellent; Je me suis retrouvé à rire comme je le faisais il y a 45 ans en découvrant mes premiers San Antonio, planqué sous les draps de ma chambre d’ado.
Moins de références à la musique qui avaient un peu gâché ma lecture de la Boite à musique (il y en avait beaucoup beaucoup trop). On trouve quand même un peu de Genesis.
Merci à toi Nick pour ce bon moment et ces quelques heures passées en compagnie de Lorelei, Jed, Peter, l’ex commissaire et les flics seconds rôles.

Si vous voulez lire un bon polar et rire en même temps (attention, parfois il faut savoir lire entre les lignes), n’hésitez pas, Chorale est fait pour vous !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.